Historique et évolutions de la grande distribution

La grande distribution est un secteur d’activité qui entre dans le cadre du commerce de détail au sein de surfaces de vente plus ou moins grandes. Les biens de consommation sont en vente en libre-service, ils se déclinent en biens alimentaires et non-alimentaires. Les entreprises de grande distribution peuvent être généralistes ou spécialisées. Aujourd’hui en France, la grande distribution représente 70% du marché alimentaire. 39% des ventes de commerce de détail et d’artisanat commercial se font dans la grande distribution.

Les prémices

La grande distribution trouve son origine vers le 18ème siècle, en Europe. Tout a commencé d’une expérimentation d’un ancien avocat. Cette même personne a inspiré le fameux principe d’une vente à prix fixe d’un produit.

Avant ça, le commerce tel qu’on l’entend aujourd’hui se réduisait à quelques boutiques dans les villes et à quelques négociants. De manière générale, les fonctions de distribution et de vente étaient organisées et mis en place par les producteurs eux-mêmes dans un schéma d’autoconsommation ou de consommation locale des produits.

Ce n’est qu’en 1916 que le tout premier magasin libre-service est ouvert à Memphis aux États-Unis, sous l’enseigne Piggly Wiggly. L’année 1930 est marquée par l’ouverture du premier supermarché King Kullen à New York. Depuis, le monde de la distribution n’a cessé de grandir et d’évoluer.

Evolution du secteur

La grande distribution a dû s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs fortement influencées aux changements du monde. Les entreprises de grande distribution se sont donc lancées sur la scène internationale. Les grands distributeurs étrangers se sont implantés dans plusieurs pays et la concurrence s’est élargie, ce qui a bouleversé le marché de la grande distribution.

De nouveaux comportements de consommation ont émergé suite à la prise de conscience sur l’écologique et l’environnement économique. Les grandes enseignes ont changé leur stratégie marketing en introduisant le concept de fidélisation des clients et en créant de nouveaux concepts commerciaux comme la diversification.

De  plus, la révolution technologique a profondément changé le secteur. Les technologies de l’information et de la communication ont participé à la naissance d’un nouveau circuit de vente : l’e-commerce.

La grande distribution en France

La France est le pays Européen qui concentre le plus de grandes surfaces.

Après cela, les grandes enseignes se sont attelées à la diversification des produits mis en vente. Aux produits alimentaires s’ajoutent les vêtements ou les appareils électroménagers.

Depuis le secteur s’accroît, de grandes entreprises voient le jour et celles qui ont déjà existé multiplient les innovations. On note également la disparition de certaines enseignes : A la belle jardinière, Avenue, Major, Montlaur, l’univers, etc.

En ce qui concerne la France, la grande distribution fait ses premières apparitions durant les « trente glorieuses ». A cette époque, il s’agissait de commerçants isolés qui détenaient plus de 80% du chiffre d’affaires du commerce de détail.

En 1931, le premier supermarché Prisunic ouvre, il appartient aux Grands Magasins du Printemps. En 1948, s’ouvre à Paris la première épicerie en libre-service, nouveau concept importé des Etats-Unis.

En 1949, Michel Edouard Leclerc ouvre son premier libre-service, à Landerneau. Ce n’est pas une grande surface, puisque le magasin ne fait que 50 m², mais cela constitue une étape clé dans le développement de la grande distribution.

A l’époque, les Américains font déjà leurs courses dans des sortes de hangars, situés en périphérie des villes avec à leur disposition chariots, parkings et même pompe à essence. Le concept fait des émules en France. Au libre-service s’ajoute l’idée franco-française du « tout sous le même toit » qui fait aussi bien vendre des produits alimentaires que des vêtements ou de l’électroménager.

Le premier supermarché arrive en 1957 à Paris ; en et le premier hypermarché en 1963, est inauguré par Carrefour à Sainte-Geneviève-des-Bois.

Dès les années 60, le commerce se réduit de plus en plus à une fonction logistique pour écouler des produits. On peut alors abandonner le terme « commerce » pour parler de « distribution ».